Photographie culinaire : tous nos conseils | Brake - Sysco
Skip to content Skip to navigation menu

Photographie culinaire : une image vaut mille mets

Alors que les convives sont de plus en plus connectés, la photographie culinaire est l’occasion de renforcer la communication de votre restaurant. Parce que de belles photos peuvent sublimer vos plats et faire saliver de futurs convives, Brake vous livre ses astuces pour booster la promotion de votre établissement grâce aux images. Armez-vous d’un smartphone ou d’un appareil photo, faites-vous confiance et partagez vos clichés !

Travaillez la composition de la photo culinaire

Photographie culinairePersonne ne doute de la qualité de votre carte : inutile de tout montrer et de mitrailler la moindre miette ! Chaque cliché doit se focaliser sur un sujet, et un seul, afin de ne pas brouiller le message. Composez votre image de façon à bien le mettre en avant !

Décentrez le sujet de l’image avec la règle des tiers : imaginez votre cliché coupé en trois lignes et trois colonnes – soit six cases –, puis placez le sujet sur l’une des intersections.

Jouez avec les lignes diagonales, qui peuvent attirer le regard et le diriger tout en renforçant le dynamisme d’une photographie. Par exemple en haut à gauche, une boisson, au milieu une assiette et en bas à droite une main.

Si vous photographiez plusieurs aliments ou objets, préférez les nombres impairs.

► Ajoutez une cuillère, un verre à moitié plein, une serviette dépliée, des herbes ou des épices, quelques feuilles de salade ou des miettes de pain pour ajouter de la vie à votre cliché !

Oubliez le flash de votre appareil photo

Il s’agit du meilleur moyen de gâcher une photographie culinaire ! Il fait trop sombre ? Reportez la séance au lendemain. Aucun flash ne peut arriver à la hauteur de la lumière naturelle. D’autant plus que trouver le juste réglage en lumière artificielle demande du temps et des connaissances, alors que la lumière du jour fait (presque) tout le travail elle-même…

► Privilégiez la lumière du matin, plus douce et plus facile à travailler. La lumière de fin de journée accentue les ombres et les contrastes pour un rendu plus dur.

► Rapprochez le sujet de la source de lumière, là encore pour adoucir l’éclairage. En clair, placez vos assiettes près d’une fenêtre !

► Disposez des panneaux blancs ou une grande feuille blanche autour, en hors-champ, pour refléter la lumière et atténuer les ombres.

► Multipliez les angles jusqu’à trouver celui qui tire le meilleur parti de la lumière. Tournez autour du sujet en mitraillant : l’un des clichés sortira du lot !

Faites parler votre créativité

Le numérique vous offre la liberté, profitez-en ! Laissez libre cours à votre imagination et multipliez les essais. La perfection ne s’atteint qu’en tâtonnant ! 

► Changez de perspective : de dessus, de côté, de biais, en gros plan…

► Changez de moment : durant la préparation du plat, le dressage de l’assiette, le service, sur la table, après une première bouchée…

► Changez de support et de fond : bois, ardoise, rayures ou pois, blanc ou kraft, lin ou métal, plantes vertes ou bouquets de fleurs…

► Changez de vaisselle !

Jouez du filtre

Les filtres appliquent à l’image brute des traitements parfois bluffants. Pour jouer sur les contrastes et la luminosité, appliquer une ambiance particulière ou faire ressortir un détail, téléchargez une application dédiée puis testez les filtres proposés. Ils pourraient bien donner deux fois plus d’impact à votre photographie culinaire !

Instagram : en plus d’y promouvoir votre établissement, vous profiterez de filtres variés pour travailler l’ambiance ou améliorer les contrastes.

Foodie : l’application propose des outils pour améliorer l’angle et travailler la mise au point dès la prise de vue. Sans compter des dizaines de filtres de retouche !

Faded : une autre application proposant des dizaines de filtres gratuits – qui peuvent être complétés par des options payantes si le service vous convient !

Si la photographie culinaire est un art, en apprivoiser les bases n’a rien de compliqué. Le vrai secret ? Intégrez ces quelques réflexes puis entraînez-vous : rien de tel que la pratique pour gagner vos galons !